Quel est le rôle d’un sophrologue ?

Accès rapide
Quel est le rôle d’un sophrologue ?

Créée par Alfonso Caycedo, la sophrologie caycedienne s’inspire du yoga, de la méditation. C’est donc un ensemble de techniques basées sur des exercices de relaxation, de respiration et de visualisation positive. Au quotidien, la sophrologie permet de mieux gérer son stress et ses émotions, mais aussi d’autres maux, comme les troubles du sommeil ou les addictions. Il s’agit d’un puissant outil de développement personnel, permettant de prendre conscience de soi et de son potentiel, pour mieux affronter les difficultés de la vie.

Vous aimeriez suivre quelques séances de sophrologie, mais vous ne savez pas comment choisir votre praticien ? Nous vous disons tout du rôle d’un sophrologue, pour vous aider dans votre choix.

Le sophrologue est un professionnel qualifié

N’est pas sophrologue qui veut, même si toute personne peut se former à la sophrologie. En effet, classifiée parmi les médecines douces, la sophrologie n’est pas reconnue par le Conseil de l’Ordre des Médecins, et donc, aucun diplôme médical n’est requis. Cependant, une formation est nécessaire, sanctionnée par un brevet de sophrologie, afin de pratiquer cette discipline de santé alternative.

Le sophrologue est une personne à l’écoute

Quels que soient les raisons ou les troubles qui vous poussent à vous adresser à un sophrologue, son rôle est de vous aider à les maîtriser ou à gérer les situations de la vie au quotidien, tout en réduisant votre stress. Le sophrologue est donc une personne à l’écoute, qui fait preuve d’empathie et non de jugement. Il prend le temps d’approfondir vos problématiques, et s’intéresse plus particulièrement à votre manière actuelle d’y faire face.

Le sophrologue est comme un psychologue

La 1ère séance avec un sophrologue commence par un long entretien, dont la méthode d’approche est centrée sur votre mental. Vous allez donc vous confier à lui, un peu comme à un psychologue. Pour cela, vous devez vous sentir en confiance afin de lui dire les choses avec honnêteté et ne rien cacher de votre vécu. Au terme de cet échange, il vous aidera à définir votre objectif, et établira les étapes de travail à réaliser et les outils ou techniques à envisager.

Le sophrologue est un guide dans le travail sur soi

Le rôle d’un sophrologue est de vous accompagner dans votre démarche, mais il ne donne pas de réponse toute faite, et ne partage pas son opinion sur vos valeurs ou sur ce qu’il juge bien ou mal de faire. Ainsi, il ne vous dirige pas (hormis sur les exercices de votre entraînement), et les actions à entreprendre doivent venir de vous.

La relation entre le sophrologue et la personne est avant tout une collaboration, appelée aussi « alliance », basée sur une confiance réciproque et un dialogue ouvert. Celui-ci vous demandera votre avis sur le choix des exercices, la technique entreprise, les résultats obtenus, etc.

Les sophrologues ne sont pas des psychothérapeutes

À moins qu’il ne soit également un professionnel de santé, qualifié pour la pratique de la psychologie ou de la psychanalyse, un sophrologue n’est pas habilité à traiter la personne. C’est pour cela qu’on parle de « client » et non de patient. Il ne peut donc pas diagnostiquer un trouble mental, ni le traiter. Toutefois, un sophrologue peut intervenir en complément d’une thérapie, par une séance individuelle ou en groupe.

Pour finir, un sophrologue ne s’intéresse pas à l’inconscient et aux expériences du passé refoulées. Son champ d’action est, au contraire, orienté autour de la conscience de soi, tant au niveau de l’esprit que du corps.

Consultez nos guides sur la sophrologie